Résumé de la prédication du Frère Jonathan Ekomana au culte vespéral du vendredi 30 octobre 2020 à l’Eglise du Plein Evangile, paroisse de Kintambo Thème : « A l’heure de la prière, Dieu délivre des malédictions générationnelles » (Genèse 9 :20-29 ; Jérémie 22 :28-30 ; Jean 8 :1-11 ; Matthieu 1 :1-11)

Résumé de la prédication du Frère Jonathan Ekomana au culte vespéral du vendredi 30 octobre 2020 à l’Eglise du Plein Evangile, paroisse de Kintambo

Thème : « A l’heure de la prière, Dieu délivre des malédictions générationnelles »

(Genèse 9 :20-29 ; Jérémie 22 :28-30 ; Jean 8 :1-11 ; Matthieu 1 :1-11)

Lorsque les promesses de Dieu ne s’accomplissent pas dans la vie de quelqu’un, cela engage la renommée de Dieu. Comme Dieu n’a pas déçu nos prédécesseurs dans la foi, Il ne va pas non plus nous décevoir. Aussi, Dieu a voulu que ce sujet soit abordé pour qu’Il mette fin aux malédictions générationnelles dans nos vies.

Dans cette prédication, l’orateur considère trois sources de malédictions :

1°. Les malédictions des ancêtres

A une certaine époque, des gens ont prononcé des paroles de malédiction qui produisent jusqu’à ce jour des effets sur des innocents. Par exemple : la malédiction de Canaan prononcée par Noé.

2°. Les lois établies

Ce sont des sanctions déjà prononcées qui attendent de prendre effet dès que quelqu’un commet une faute. Ici, l’individu est lui-même l’élément déclencheur de cette malédiction.

3°. Les malédictions venant de Dieu

Ici, quelqu’un pèche et Dieu le frappe de malédiction. Jésus-Christ a été maudit à notre place. Par ailleurs, Noé a été vu nu après s’être enivré, et il a maudit. Par contre, Jésus-Christ a été vu nu sur la croix, mais il a pardonné.

Dieu nous a transportés des ténèbres à lumière admirable de son Fils Jésus-Christ et au prix du sang de ce dernier. Ainsi, ce n’est pas normal que les promesses de Dieu ne connaissent pas d’accomplissement dans nos vies à cause des paroles de malédictions prononcées par des hommes. Pour preuve, la femme adultère qui méritait d’être lapidée, selon la Loi de Moïse, a été acquittée selon la loi du pardon instaurée par Jésus-Christ.

Donc, les malédictions prononcées sur nous sont susceptibles d’être annulées par la Parole de Jésus-Christ.

Si la femme adultère n’était pas attrapée, elle aurait continué à commettre l’adultère. Aussi, certaines personnes sont en train de connaître des difficultés afin de pouvoir rencontrer Dieu pour leur salut.

Le roi Jechonia avait péché et Dieu l’a maudit avec sa descendance jusqu’à la quatorzième génération après. Mais Jésus-Christ, le Roi des Juifs, est issu de de sa descendance ; puisque le roi Jechonia est lui-même descendant de David. Donc, Jésus-Christ a annulé cette malédiction prononcée par Dieu.

Si la malédiction prononcée par Dieu a été annulée par Jésus-Christ, combien à plus forte raison celle prononcée par les hommes ne sera-t-elle pas annulée dans nos vies ?

Que Dieu vous bénisse et à la prochaine !

Equipe de Presse, E.P.E./Kintambo :

  • Rédaction         : Emmanuel Mbaga
  • Photographie   : Jérémie Nday   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 − 2 =