Résumés de trois communications faites par le Révérend Pasteur François Tshibambe, Représentant Légal de l’Eglise du Plein Evangile, le dimanche 22 mars 2020 à Kinshasa

Résumés de trois communications faites par le Révérend Pasteur François Tshibambe, Représentant Légal de  l’Eglise du Plein Evangile, le dimanche 22 mars 2020, à Kinshasa

I. Communication relative au COVID 19

Le monde est sous un grand choc, il est ébranlé par le corona virus, autrement appelé COVID 19. En tant que serviteurs de Dieu vivant, nous sommes aussi concernés par cette situation. Aussi, cette communication a pour but de chasser la panique du milieu de nous.

La Chine, ensuite l’Italie et la France se trouvent être les pays les plus touchés par le COVID 19. En RDC, les autorités, à l’initiative du Chef de l’Etat, ont pris des mesures de prévention contre le COVID 19.

Jésus-Christ a dit que le monde entier est sous l’emprise du malin. Le monde dont il est question ici, c’est le système du monde qui ne se soumet pas à l’autorité de Dieu. Cependant, nous devons garder la sérénité ; car nous sommes des arbres plantés dans le jardin de Dieu. Il est notre refuge et notre bouclier. Mais cela n’est pas automatique ! Donc, pour que Dieu soit notre refuge et notre bouclier, nous devons nous baser sur sa Parole.

Job déclare que ce que je crains, c’est ce qui m’arrive. Or, la crainte ou la peur n’est pas de Dieu et n’est donc pas notre partage. Dieu est plus grand que le COVID 19. Ce dernier n’a pas le droit légal de régner sur nous les enfants de Dieu. Toutefois, il peut entrer parmi nous par effraction.

Si nous sommes dans le péché, c’est-à-dire si nous sommes désobéissants à la Parole de Dieu, son bouclier ne peut pas être effectif sur nous. Nous devons ainsi nous repentir de non péchés pour que Dieu répande sur nous le sang de l’agneau, son Fils Jésus-Christ, pour nous servir de bouclier. C’est à l’image du sang de l’agneau qui avait permis aux enfants d’Israël de ne pas être frappés par l’ange de la mort en Egypte. D’ailleurs, il est écrit que nous l’avons vaincu grâce au sang de l’agneau… (Apocalypse 12 :11).

Lorsque nous réclamons le bouclier du sang de l’agneau sur nous, nous devons le faire par la foi. Aussi, vivons dans la foi et dans l’amour dans un tel moment.

Comme le Président français Emmanuel Macron l’a déclaré, nous sommes effectivement en guerre contre le COVID 19. Mais cette guerre est spirituelle. L’ennemi Satan sait qu’il n’a plus assez de temps, lui qui, conformément à sa mission, ne vient que pour voler, détruire et tuer (Jean 10 :10). L’anti-Christ est en train de préparer sa venue physique. Il n’est pas encore là physiquement parce que la présence du Saint-Esprit au sein de l’Eglise l’en empêche.

Selon un scientifique français, les Occidentaux ont trouvé le vaccin contre le COVID 19. C’est une stratégie de l’anti-Christ et ses adeptes. Ils cherchent, à travers ce vaccin qui sera administré au moyen d’une puce, à contrôler les personnes à travers le monde. Alors, le peuple de Dieu doit bien faire attention !

Après être revenu sur les mesures de protection contre le COVD 19 telles que prônées par les autorités politico-administratives de la RDC le vendredi 20 et le samedi 21 mars 2020, et après avoir exhorté les gens à les respecter, l’orateur a fait observer que ces mesures, allant de la fermeture durant un mois des écoles, universités, restaurants, bars, boîtes de nuit, à la limitation du nombre de places à bord des moyens de transport, sont une opportunité de rassembler les membres de la famille, père, mère et enfants. Ils doivent profiter de ce moment pour prier, jeûner, lire et étudier la Parole de Dieu (la Bible). Cela doit se faire sous l’autorité du père qui est le pasteur de sa famille.

II. Prédication

Thème : « Le retour de Jésus-Christ notre Seigneur et les attitudes ainsi que les comportements face à ce grand événement » (Matthieu 24 :36-44)

Cette prédication, selon l’orateur, est l’introduction du message que nous aurons à partager dans les jours à venir. Aussi, rester vigilant est le signal principal de ce message.

Conformément à Daniel 12 :1-2, la période précédant le retour du Seigneur Jésus-Christ pour enlever son Eglise sera caractérisée par des tribulations. Cela revient à dire que cette période n’est pas un moment de recréation. Mais Pierre nous dit que notre foi est la victoire qui  nous fait triompher du monde (1 Jean 5 :4).

Il y a beaucoup de choses qui se disent sur Internet. Tout n’est pas vrai, mais tout n’est pas aussi faux. Cependant, nous devons reconnaître que la souffrance et la mort de Jésus-Christ sur la croix sont le prix que Dieu a payé pour notre rachat (Jean 19 :30). Nous sommes sauvés, mais continuons à être sauvés et nous serons sauvés. Comment cela s’explique ?

L’œuvre de la croix est totale, notre esprit est sauvé, mais notre âme et notre corps, au moment où nous recevons Jésus-Christ ne le sont pas automatiquement. Nous avons l’héritage de la croix potentiellement, mais nous devons travailler pour la rendre effective en faveur de tout notre être, c’est-à-dire âme et corps, en plus de notre esprit qui est sauvé automatiquement (Romains 13 :11).

On ne peut pas réveiller quelqu’un qui ne dort pas. Mais si la Parole de Dieu nous demande de nous réveiller, ce que nous dormons, nous sommes dans la distraction. Nous devons donc en sortir pour nous saisir du salut de nos âmes et nos corps qui sont dans encore la douleur (Romains 8 :22). Il y a des choses qui ont été accomplies potentiellement à la croix qui doivent devenir effectives dans nos vies. En quelque sorte, nous avons seulement reçu l’acompte, l’avant-goût, du bénéfice de l’œuvre de la croix.

Notre corps doit être libéré pour devenir semblable à celui du Seigneur Jésus-Christ qui a revêtu la gloire après sa mort à la croix et sa résurrection. Nous n’avons pas encore tous les atouts y afférents, voilà pourquoi nous devons être vigilants. Pour ce faire, Dieu a mis à notre disposition des ressources devant nous permettre de veiller, d’être vigilants. Dans ce sens aussi, les mesures du Gouvernements relatives à la protection contre le COVID 19 doivent être mises à profit pour nous permettre d’améliorer nos rapports avec Dieu et les nôtres dans nos maisons.

Pourquoi alors la pandémie à COVID 19 ? Dieu nous a-t-Il abandonnés ? Non ! Face à cette pandémie, Dieu se comporte vis-à-vis de nous comme Il l’avait fait à l’endroit des enfants d’Israël à leur sortie d’Egypte en les conduisant sur le chemin du désert pour les amener à la terre promise (Exode 13 :17). Dieu n’est pas en vacances, Il est en action, Il est bel et bien au contrôle. Mais seulement, comme Il l’a fait avec les Israélites et Moïse à leur tête dans le désert, en route pour la terre promise (Deutéronome 8 :2), Dieu qui a créé l’homme avec le libre arbitre veut voir si pendant ce moment difficile nous continuerons à être avec Lui. Voilà pourquoi nous ne devons pas avoir peur, surtout pas du COVID 19. D’ailleurs, Dieu est avec ceux qui sont avec Lui (2 Chroniques 20 :17. Nous sommes avec Dieu lorsque nous respectons sa Parole.

Dieu était un grand ami à Abraham. Mais, pour l’éprouver, Dieu lui avait demandé ce qui lui était le plus cher pour lui, son fils Isaac. Donc, Dieu utilise les tribulations, les épreuves, pour nous dépouiller de la chair afin de nous approcher de Lui. Ainsi, les épreuves sont pour notre bien. C’est pourquoi, pendant un tel moment où sévit le COVID 19, nous devons recourir à Dieu.

Le COVID 19 est dangereux, car il a fait et fait encore des morts. Il peut être comparé à ces serpents brûlants qui mordirent les Israélites en donnant la mort à un grand nombre parmi eux dans le désert. Pour remède, Dieu demanda à Moïse de fabriquer un serpent d’airain perché sur un  poteau pour sauver la vie de ceux qui le regardaient après être mordus par ces serpents. Jésus est aussi la solution aux problèmes actuels de l’humanité dont le COVID 19.

De deux personnes qui seront en train de moudre, une seule sera enlevée, de dix filles fiancées vierges qui attendaient leur époux, cinq étaient entrés dans la salle des noces, ainsi la moitié seulement des enfants de Dieu seront enlevés. C’est le calcul biblique (Matthieu 25 :6-7), tout en sachant que les éléments embrasés se dissoudront et cela doit nous mettre sur notre garde (2 Pierre 3 :1).

La pandémie à COVID 19 a causé la chute de l’économie mondiale, surtout en Occident. Ainsi, des sociétés vont connaître la faillite dans les jours à venir, avec des vagues de chômages qui s’en suivront à travers le monde. Puisque les choses vont ainsi se dissoudre, nous devons trouver notre salut en Jésus.

Le péché nous éloigne de Dieu, c’est pourquoi nous devons nous purifier, par rapport à notre destinée qui est le retour de Jésus, pour nous rapprocher de Dieu (1 Jean 3 :3 ; Jacques 4 :8 ; 1 pierre 1 :22). Nous devons le faire dans la foi, non dans la peur et la psychose. Aussi, pour purifier notre âme, siège de notre volonté et de nos sentiments, nous devons obéir à la Parole de Dieu.

Le COVID est dangereux et tue. Mais pour l’éviter, respectons les mesures prises par le Gouvernement et restons près de Dieu.

III. Prière

La prédication a été suivie par la prière, troisième communication du jour, faite par le Révérend Pasteur François Tshibambe en faveur du peuple de Dieu, du Chef de l’Etat, du Gouvernement, du Parlement, de la Nation et contre le COVID 19.

Merci, à la prochaine et que Dieu vous bénisse !

Equipe de Presse

Rédaction : Fr. Emmanuel Mbaga Zola, photographie : Fr. Juslin Amisi, vidéo : Pasteur Taylor Mayekodi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
44 ⁄ 22 =